Les dernières émissions

30-11-12 Genevière Bédènes, Véronique Rivière, Arnaud Dubois, Anne-Laure Fourmont
Quoi de neuf à l’école ?


06-07-12 Nadia Akdoumi
Des paroles de "vingt-févriétistes"


8-06-12 Nadia Akdoumi
MOUÂD LHAKED ou le rap au pays du Makhzen


10-05-12 Radio Citron
L’assassin habite au 21


13-04-12 La vie manifeste
Feu sur le capitalisme thérapeutique !


30-03-12 La patat’ose
De la radio comme club thérapeutique


15-03-12 Julie Tessuto, Vincent Farnéa
Héritages du RATP : autour des mutuelles de sans-tickets


02-03-12 N. Akdoumi-Falah, H. Kodmani, S Habo Hamed, M. Ali al-Atassi
Regards sur la révolution syrienne


3-02-2012 Knowledge Liberation Front (KLF)
Transgresser les frontières par le commun du savoir


Saison 2009-2010
Saison 2008-2009

Zones d’attraction

La folie dans la ville 3

15-04-11 Les évadés du bocal / Prolude

Ecouter l’émission

Suite

Durant un mois, au Lieu-Dit à Ménilmontant, le festival des Évadés du bocal a été l’occasion de rencontres nombreuses, portées par le désir d’une hospitalité pour la folie.

Cette émission est donc la dernière d’un cycle que nous avons consacré à ce festival, glanant les prises de paroles, les récits résistants, émouvants, drôles, insolites, révoltés ou tragiques qui ont agité, donné forme durant un mois à ce processus collectif, à ce work-in-progress.

Au cours de nos longues flânerie sonores, il nous est arrivé parfois d’éprouver des désaccords avec certains intervenants. Ce fut le cas de Nicolas Roméas, directeur de la revue Cassandre, que nous avons interpelé sur son usage, à nos yeux problématique, des notions de “valeurs”, de “civilisation” et de “morale”, au sortir de son intervention intitulée “L’art comme outil de civilisation”. Ainsi également Roland Gori, avec qui nous avons débattu du statut de la notion d’Etat dans les formes actuelles de revendication et de lutte, exprimant notre divergence avec ce qui nous paraît être une manière de défendre l’institué derrière l’institution.

Ces désaccords sont sans doute le signe d’une conflictualité qui doit être mise au travail au sein des collectifs de résistance. Comme nous le rappelle de son côté Jean Oury, la lutte contre la bureaucratie, ce “fascisme camouflé”, exige d’assumer les conflits politiques par lesquels nous sommes traversés, et non de les dénier par le consensus d’une prétendue bonne gouvernance.

Dans cette perspective, Patrick Chemla expose la nécessité d’un “mouvement permanent d’analyse institutionnelle”, autrement dit d’une “subversion permanente” de l’institué qui passe par la construction d’“espaces vivants” pour résister à la bêtise de l’Etat.

Parce que nous avons besoin aussi d’ironie et de “chariage”, Frank Lepage et DGIZ, chacun dans sa singularité et avec ses propres outils, nous rappellent le pouvoir corrosif des mots, de la poésie, et l’importance d’inventer ensemble d’autres langues pour d’autres possibles.

Cette dernière émission, à l’instar de la clôture du festival des Évadés, n’est bien entendu qu’un prélude : prélude à la poursuite du combat pour de nouvelles possibilités collectives.

Dans cette émission : Nicolas Roméas, DGIZ, Patrick Chemla, Jean Oury, Philippe Bichon, Frank Lepage, Bernard Richard, Roland Gori.

Vous avez pu entendre :

- DGIZ pour le Festival des Évadés du bocal, le 2 avril 2011 au Lieu-Dit, 6, rue Sorbier, Paris 20.
- Silvano Michelino, "Brainstorming", album "Ressources humaines", Believe / Cézame, 2008.
- Richard Galliano, "Garda Che Luna", album "Garda Che Luna", Warner / Milan Record, 2006.
- Line Adam, "Fathertime", album "Ressources humaines", Believe / Cézame, 2008.
- Alice Guerlot-Kourouklis, Vincent Leibovitz, "Social context", album "Ressources humaines", Believe / Cézame, 2008.