Les dernières émissions

30-11-12 Genevière Bédènes, Véronique Rivière, Arnaud Dubois, Anne-Laure Fourmont
Quoi de neuf à l’école ?


06-07-12 Nadia Akdoumi
Des paroles de "vingt-févriétistes"


8-06-12 Nadia Akdoumi
MOUÂD LHAKED ou le rap au pays du Makhzen


10-05-12 Radio Citron
L’assassin habite au 21


13-04-12 La vie manifeste
Feu sur le capitalisme thérapeutique !


30-03-12 La patat’ose
De la radio comme club thérapeutique


15-03-12 Julie Tessuto, Vincent Farnéa
Héritages du RATP : autour des mutuelles de sans-tickets


02-03-12 N. Akdoumi-Falah, H. Kodmani, S Habo Hamed, M. Ali al-Atassi
Regards sur la révolution syrienne


3-02-2012 Knowledge Liberation Front (KLF)
Transgresser les frontières par le commun du savoir


Saison 2009-2010
Saison 2008-2009

Zones d’attraction

Des espaces de résistance en Italie

30-10-09 Giusi Lamare et Salvatore Panu

Ecoutez l’émission

2ème partie

Avec nos deux invités venus de Bologne, Giusi Lamare et Salvatore Panu, ce n’est pas le sombre tableau de l’Italie de Berlusconi que nous dresserons aujourd’hui. Plutôt que de faire le constat, sur un ton désabusé, que la domination domine, que tout est foutu d’avance, nous évoquerons des fragments de résistance expérimentés au quotidien.

Même s’ils n’aiment pas les étiquettes, Salvatore et Giusi se définissent volontiers comme chercheurs troubadours, flâneurs glanant de nouvelles formes de pensée et d’action. Pour eux, la musique populaire, de la tarentelle au rap, est toujours une prise de parole des gens de l’ombre, pour parler comme leur ami Georges Lapassade. Les rythmes et les mélodies qu’ils jouent ne sont pas dissociables de leurs implications politiques, que ce soit leur participation au squat XM 24 à Bologne, aux festivités accompagnant le souvenir du 7 novembre 1944, à des expériences d’économie alternative, ... la liste est longue ... de leurs dérives congruentes. Ainsi, c’est tout un regard, particulièrement aiguisé, sur les possibilités, sur les formes et les pratiques actuelles de résistance qu’ils nous apporteront aujourd’hui.