Les dernières émissions

30-11-12 Genevière Bédènes, Véronique Rivière, Arnaud Dubois, Anne-Laure Fourmont
Quoi de neuf à l’école ?


06-07-12 Nadia Akdoumi
Des paroles de "vingt-févriétistes"


8-06-12 Nadia Akdoumi
MOUÂD LHAKED ou le rap au pays du Makhzen


10-05-12 Radio Citron
L’assassin habite au 21


13-04-12 La vie manifeste
Feu sur le capitalisme thérapeutique !


30-03-12 La patat’ose
De la radio comme club thérapeutique


15-03-12 Julie Tessuto, Vincent Farnéa
Héritages du RATP : autour des mutuelles de sans-tickets


02-03-12 N. Akdoumi-Falah, H. Kodmani, S Habo Hamed, M. Ali al-Atassi
Regards sur la révolution syrienne


3-02-2012 Knowledge Liberation Front (KLF)
Transgresser les frontières par le commun du savoir


Saison 2009-2010
Saison 2008-2009

Zones d’attraction

MOUÂD LHAKED ou le rap au pays du Makhzen

8-06-12 Nadia Akdoumi

Écouter l’émission

Suite

C’est au Maroc que Zones d’attraction vous propose de déambuler aujourd’hui, pour le premier volet de deux émissions consacrées au Mouvement du 20 février, né en 2011 dans le prolongement des révolutions qui se sont propagées de la Tunisie à l’Egypte en passant par la Syrie.

Nadia Akdoumi est partie sur place, à la rencontre des paroles de ce désir de révolution.

Pour cette première partie, il sera question d’un rappeur dont les mots sont devenus pour beaucoup un point de ralliement.

Issu de l’un des quartiers les plus populaires de Casablanca, Ôukacha, il a opté pour le pseudo de Lhaked, ce qui signifie “l’indigné” ou “le révolté”. Souvent arrêté sous des prétextes fallacieux puis relâché, il a finalement été condamné par la justice marocaine à un an d’incarcération, pour une chanson dans laquelle il critiquait de manière trop frontale aux yeux de la Direction générale de la sûreté nationale, la corruption et les abus de pouvoir de la police. C’est donc en prison qu’il dort aujourd’hui.

Sa manageuse, Maria Karim, vidéaste et artiste plasticienne, a milité dès le début pour sa libération. Elle a accepté de se livrer à Nadia Akdoumi et de donner sa propre version de l’histoire de cette incarcération.

Signalons qu’elle se trouve elle aussi actuellement sous pression policière : peu après cet entretien, elle a été arrêtée au tribunal de Casablanca lors de la séance des plaidoyers du procès de Mouâd Lhaked le 7 mai 2012, pour injures à l’adresse de l’un des avocats de la Direction générale de la sûreté nationale. L’avocat en question n’a d’ailleurs jamais porté plainte. Ce jour-là, les avocats de Mouâd Lhaked se sont retirés de la séance en guise de protestation et la sentence contre celui ci a donc été prononcée devant une salle quasi-vide.

Maria Karim passe devant le juge le 7 juin. Cette émission attend donc son épilogue. Nous la diffusons aujourd’hui, en solidarité avec elle et avec Lhaked, avec leurs mots et avec la révolte, avec le désir de révolution qu’ils représentent.

Entretiens réalisés par Nadia Akdoumi.

Mixage : Vincent Farnéa